VERGERS  d' AGRUMES  et montagne de  CORSE © S. Riolacci

Le Centre de Corse

Sommaire
Mis à jour le 28/01/2014
Publié le 11/02/2013
Mots-clés :

Le Centre de Corse

VERGERS  d' AGRUMES  et montagne de  CORSE © S. Riolacci
VERGERS d' AGRUMES et montagne de CORSE © S. Riolacci

Tout en contribuant à la politique nationale et méditerranéenne de l’Institut National de la Recherche Agronomique, organisme public de recherche finalisée dans les domaines de l’Agriculture, de l’Alimentation et de l’Environnement, le centre de Corse développe des thématiques directement en lien avec le développement agricole et territorial de l’île. Avec une identification nationale sur « la gestion durable des systèmes pastoraux et agrumicoles », il produit des connaissances en soutien à la compétitivité des filières agricoles dans le cadre d’un développement durable du territoire.

Une histoire qui a construit l’ancrage territorial et la très forte relation au développement agricole.

Cette dernière constitue l’essence même des questions de recherche et leurs évolutions.

  • En 1958, c’est la création de la Station de San Giuliano, reprise par l’Inra en 1965 en collaboration avec le Cirad, afin de contribuer au développement de la Plaine orientale, plus spécifiquement par la culture des agrumes. Ainsi, c’est une collection de ressources génétiques « in horto » de près de 1100 espèces et variétés d’agrumes qui a été constituée, une des plus importantes au monde, qui est à la fois un objet d’étude, un matériel de base pour la création et la sélection variétales, un matériel végétal à large renommée et diffusion internationales. C’est également l’ensemble du système de culture du clémentinier, du fait de son adaptation en Corse, qui a été étudié, avec une orientation plus spécifique aujourd’hui sur les facteurs d’élaboration de la qualité des fruits en contribuant au développement de systèmes de production plus respectueux de l’environnement et durables (en collaboration avec l’Areflec)
  • En 1979, le Laboratoire de Recherche sur le Développement de l’Elevage (LRDE) est créé à Corte pour répondre à une problématique de développement de l’intérieur de l’île par le développement et la valorisation des activités d’élevage. Aujourd’hui c’est dans une approche totalement systémique qu’est traitée la question du pastoralisme durable mobilisant les parcours méditerranéens comme ressource pérenne, les itinéraires de qualification, la gestion territoriale des races et la gestion collective de la santé animale.
  • En 1984, le Centre INRA de Corse est créé. C’est le dernier né des centres régionaux de l’Institut, visant à donner une cohérence territoriale dans une stratégie d’alliances régionales.

Des partenariats conventionnés pour répondre à nos missions finalisées.

Dans le domaine académique de la recherche, les projets collaboratifs s’inscrivent dans la Fédération de Recherche « Environnement et Société », cadre institutionnel du partenariat avec l’Université de Corse, le CNRS et l’Inserm.

Dans une orientation plus « Recherche et développement », l’implication de l’Inra s’exprime là aussi de manière structurante que ce soit dans le domaine végétal (avec l’Areflec où 2 ingénieurs Inra sont affectés, au sein de Corsic’Agropôle où l’Inra est un des 4 membres fondateurs) ou le domaine animal avec une participation au conseil scientifique de la Station Odarc d’Altiani.

Au-delà de la production de connaissances

Outre son rôle dans le développement économique par ses activités de recherche, le centre Inra de Corse a également une forte insertion dans la société locale au travers de deux actions majeures :

En participant à la formation des jeunes, par la contribution à l’offre d’enseignement universitaire, par la formation agricole et l’apprentissage, par l’accueil de thésards, post-docs et stagiaires.

En participant au débat science et société, en faisant connaître nos métiers et nos apports à la société locale.

Le plus petit centre de l’Inra, mais le plus important EPST en Région Corse

Avec une soixantaine d’agents titulaires, dont une douzaine de chercheurs et ingénieurs, le centre Inra de Corse est le plus petit des 19 centres régionaux de l’Inra pour lequel il représente 0,5% des effectifs. Disposant d’un domaine expérimental de 100 ha, doté de laboratoires bien équipés et d’installations modernisées (serre) le centre de Corse bénéficie d’un fort soutien de la CTC, de l’UE et de l’Etat traduisant une reconnaissance de son rôle d’acteur en région.